Lien copié !

Cet événement est passé !

Gravures rebelles

Thèmes :
Éducation populaire

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?

Cet événement est passé
Samedi 4 mai de 13h00 à 22h30,

Où ?
librairie Quilombo
23 Rue Voltaire 75011 Paris

Après le succès de "Pas un sur cent : Histoire(s) des anarchistes au printemps 2023", la librairie Quilombo vous propose cette année une grande journée consacrée à la gravure (150 illustrations) ; atelier, exposition, tables rondes sur son histoire, son présent, salon du livre d’occasion, concert... Le programme se concocte petit à petit, mais d’ici qu’il soit annoncé, notez votre date dans l’agenda !

En 1918, après avoir illustré une presse hostile aux marchands de canons, Fans Masereel (1889-1972) publie "25 Images de la passion d’un homme". Si l’on y trouve déjà les thèmes de prédilection de l’artiste belge - la ville dévoreuse d’hommes ou la lutte des classes -, son originalité réside dans sa forme : un récit uniquement constitué de gravures. Le roman sans paroles vient de naître.

De la Grande guerre à la Guerre froide, Masereel en réalise une quinzaine, stigmatisant le capital et ses croupiers, la roue de l’infortune qui touche le prolétariat et cet instinct de mort qui a conduit l’Europe vers le chaos. Leur diffusion est principalement assurée par l’éditeur Kurt Wolff dans des éditions populaires préfacées par des écrivains de la Mitteleuropa (Max Brod, Hermann Hesse, Thomas Mann).

D’autres artistes graveurs de l’Entre-deux-guerres se sont emparés de ce mode de narration séquentielle à forte connotation politique et sociale : les Allemands Carl Meffert et Otto Nückel, l’Espagnol Helios Gómez, la Tchèque Helena Bochoráková-Dittrichová, les Américains Lynd Ward et Giacomo Patri...

Les romans en gravures de Masereel sont sans paroles mais pas sans histoire. Cet ouvrage vous en livrera les différents chapitres, avec pour théâtre le renouveau de la gravure sur bois, la renaissance du livre xylographique et l’influence des événements sur le destin d’un artiste engagé dans les luttes de son temps.

Le programme

14h-18h ATELIERS POUR DÉCOUVRIR ET S’INITIER À LA GRAVURE
Impasse CICP

Avec Hélène Bautista, Roland Cros et le collectif Trash Gravure
Rien de tel pour découvrir la gravure que de s’initier à celle-ci ! Au cours de la journée, plusieurs ateliers seront proposés, et de dérouleront dans l’impasse à côté de Quilombo.
Prix libre mais réservation fortement recommandée en envoyant un mail à quilombo@globenet.org

14h-19h SALON DU LIVRE NOIR ET ROUGE
Impasse CICP

Les éditions Noir et Rouge nous font l’amitié de déménager de l’impasse Crozatier, où ils organisent régulièrement des salons où bon nombre d’entre nous se retrouvent pour dénicher des ouvrages épuisés ou non, à petit prix toujours. Tout au long de la journée, ils proposeront une grande sélection d’ouvrages d’occasion, consacrés à l’histoire de l’art, au graphisme, et aux différents mouvements artistiques liés aux mouvements révolutionnaires.

14h-21h EXPOSITION
Quilombo

À l’occasion de cette journée consacrée à la gravure, une exposition exceptionnelle de gravures originales est proposée.
Avec des travaux de ADGP, Hélène Bautista, Roland Cros, Ekö, Erich Glas, Michéa Jacobi, Olivier Deprez, Frans Masereel, Modeste Richard, Vitalia Samuilova, Jérémie Wauquier – et d’autres…

16h HISTOIRES SANS PAROLES
Quilombo
Avec Laetitia Bianchi (Posada, génie de la gravure, L’Association, Calaveras de Posada, Mexico), Paulin Dardel (Destin d’Otto Nückel & Dans la nuit d’Erich Glas, Ici-Bas) et Samuel Dégardin (Histoires sans paroles, L’échappée)

Posada, Otto Nückel, Frans Masereel, Käthe Kollwitz, Hélios Gomez, Erich Glas, Clément Moreau, Germain Deslastouches, Les Indésirables, etc. Au début du XXe siècle, l’art de la gravure sur bois a connu un écho considérable, et a cheminé aux côtés des différents mouvements révolutionnaires. Petit tour d’horizon de cette fantastique épopée.

18h LA GRAVURE DE NOS JOURS
Quilombo
Avec Hélène Bautista (Sur l’épaule des géants, avec Laurine Roux, Éd. du Sonneur), Roland Cros (L’Incorrigible, L’échappée), Olivier Deprez (Le Château, Frémok) et Marius Jouanny (Et l’île s’embrasa, J. V. Mejías, Ici-Bas).

Malgré l’avènement du succès critique et public des romans graphiques en ce début du XXIe siècle, quelques personnes poursuivent la gravure sur bois, sur cuivre ou sur linos. Trois artistes et un journaliste ont répondu à notre invitation, et présenteront leur travail, qui ne demande qu’à être découvert.

19h30 BANQUET
Quilombo
Proposé par La Cantine des Pyrénées
Prix libre

La Cantine des Pyrénées accueille de nombreuses activités solidaires et gratuites, auxquelles tout le monde est invité à participer, des repas chaque midi, des cours de français, des échanges de savoirs et de coups de main, des projections de films, de l’éducation populaire et pleins d’autres choses. Le lieu accueille également des repas de soutien à des associations, des collectifs ou des luttes.

21h CINÉ-CONCERT L’IDÉE
CICP
Prix libre
Par le duo Last Frame is Beautiful, film réalisé par Berthold Bartosch, œuvre adaptée de Frans Masereel

Le groupe. Musicien de formation pour l’un et créatrice lumière pour l’autre, Hela Skandrani et Gilles Gauvin créent ensemble depuis une dizaine d’années. Ils fondent en 2022 le duo Last Frame is Beautiful.
Le film. « Les hommes vivent et meurent pour une idée, mais l’Idée est immortelle ». Ici, l’Idée prend la forme d’une belle femme nue, lumineuse. Son message aux hommes dérange le pouvoir, l’armée, la justice et la finance.... Un film réalisé par Berthold Bartosch en 1932, grâce à la technique du papier découpé.