Lien copié !

Cet événement est passé !

lundi matin Bloc Party II : Devenir furtif.ves

Thèmes :
Surveillance, répression, libertés, technopolice Lutte des classes, travail et internationalisme

Type d'événement :
Fêtes Réunion publique

Quand ?

Cet événement est passé
Samedi 15 juin de 15h00 à 23h59,

Où ?
Laboratoires d’Aubervilliers
41, rue Lécuyer, 93300, Aubervilliers, France

Avec Alain Damasio | Yan Péchin |Tristan Garcia | Alicie | Katchakine | Barbara Glowczewski | Felhur x Andro | Les Peuples Veulent | Nacira Guénif...

Entre les élections européennes du 9 juin et les Jeux Olympiques de juillet, il y aurait toutes les raisons de rester cloîtré chez soi ou de fuir dans la Meuse. On vous propose donc l’exact contraire, à savoir une énorme journée-soirée aux Laboratoires d’Aubervilliers le 15 juin de 16h à 00h : avec le scribe de la horde, Alain Damasio accompagné de Yan Péchin - le guitariste d’Alain Bashung - , les magnifiques rappeurs philosophes Felhur x Andro, les beats anarcho-électro-soul de la fabuleuse Alicie et la new wave techno-punk-funk de Katchakine.

On y prendra aussi le temps de débattre, de se rencontrer ou de se retrouver. Il y aura tellement d’invités que nous n’aurons même pas besoin de programme.

En janvier 2023, nous avons organisé un Bloc Party. Il s’agissait de "Reprendre l’offensive". De reposer les hypothèses stratégiques minimales par lesquelles tout défaire. S’en était suivi un grand feu d’artifice.

En décembre 2023, par un froid glacial dans un Consulat glacial nous avons senti la nécessité de poser l’alternative la plus brute : "Fascisme ou Révolution". Depuis, cette division du champ social n’a cessé d’être relancée, presque mécaniquement, sous l’effet du "maccarthysme" à la ramasse et de l’hégémonie médiatique des gros lardons.

Samedi 15 juin 2024, aux Laboratoires d’Aubervilliers, de 16h à 00h, nous voulons adresser quelques questions pressantes et logiques. Si nous prenons au sérieux le raidissement du pouvoir et constatons une certaine fascisation, il nous faut repenser nos formes d’intervention et anticiper la reconfiguration du champ de bataille. Que reste-t-il de l’espace public quant y apparaître revient à prêter le flanc à la répression ? Quelle visibilité trouver quand nous sommes déjà tenus par notre mise en spectacle sur les réseaux ? Quelle marge de clandestinité reste-t-il au milieu des smartphones et des caméras "intelligentes" ? Comment s’organiser, en somme, depuis les coordonnées actuelles du pouvoir ? Comment rester inventifs, rejoignables et offensifs ? Comment devenir furtifs ?

Une discussion suivie d’une fête explosive.

— lundi matin