Lien copié !

Cet événement est passé !

Rencontre : "De gré ou de force. Comment l’État expulse les pauvres"

Documents à télécharger :

degreoudeforce.pdf

Thèmes :
Éducation populaire

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?

Cet événement est passé
Mardi 16 mai à 19h00,

Où ?
Librairie Envie de lire
16, rue Gabriel Péri, 94200, Ivry-sur-Seine, France

#squat #enquête #état

L’association "Une charrette pleine d’étoiles" organise une rencontre débat avec le sociologue Camille François autour de son livre "De gré ou de force. Comment l’État expulse les pauvres".

Mardi 16 mai 2023 à 19h
Librairie coopérative Envie de Lire
16 rue Gabriel Péri
94200 Ivry-sur-Seine.
Métro 7 arrêt Mairie d’Ivry ou RER C arrêt Ivry-sur-Seine.

Les expulsions locatives jettent chaque année en France des milliers de familles pauvres à la rue, dans une indifférence quasi générale. Pourtant, ces procédures sont au cœur de l’accroissement de la pauvreté et des inégalités sociales. Et leur nombre a augmenté au cours des vingt dernières années.

À partir d’une longue enquête de terrain, ce livre s’intéresse aux institutions et aux "petites mains" chargées de réaliser les expulsions. Il décrit la manière dont la violence légitime de l’État s’exerce sur les familles menacées de délogement, en retraçant les différentes étapes auxquelles elles sont confrontées : les services de recouvrement où les employés des bailleurs essaient de leur faire rembourser leur dette, les tribunaux où les juges prennent les décisions d’expulsion, les services de préfecture et de police chargés d’utiliser la force publique pour les déloger de leur domicile.

En expliquant pourquoi certaines familles sont plus souvent expulsées que d’autres et comment les agents de l’État les contraignent, à la fois de gré et de force, à quitter leur logement, il met ainsi en lumière une violence légitime moins visible que la répression des manifestations ou que des interpellations policières, mais tout aussi efficace dans le maintien de l’ordre social.

Loin d’être une fatalité, ces expulsions locatives constituent une réalité éminemment politique, qui interroge la place du capital immobilier et de l’État dans la précarisation des classes populaires aujourd’hui. Une réalité contre laquelle il est possible d’agir.

La loi "anti-squat" votée récemment risque de mettre à la rue de nombreuses personnes en durcissant les sanctions pour squat, impayé etc. Cet ouvrage de Camille François écrit dans une langue accessible et sans jargon scientifique est un outil pour comprendre la violence de l’état à l’égard des plus pauvres.

Des outils de lutte contre les expulsions seront aussi distribués.