Lien copié !

Permanence anti-JOP

Thèmes :
Lutte des classes, travail et internationalisme Lutte des migrant·es et sans-papiers, antiracisme politique, décolonisation Éducation populaire Surveillance, répression, libertés, technopolice

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?
Le 16 juillet de 17h à 20h,

Où ?
Union syndicale Solidaires
31, Rue de la Grange aux Belles, 75010, Paris, France

Autres jours :
Le 23 juillet de 17h à 20h,
Le 30 juillet de 17h à 20h,
Le 6 août de 17h à 20h,
Le 13 août de 17h à 20h,
Le 27 août de 17h à 20h,
Le 3 septembre de 17h à 20h,
Le 10 septembre de 17h à 20h,

À partir du 4 juillet (et jusque début septembre)

Permanences physiques : mardi 17h-20h au local de Solidaires (31 rue de la Grange aux Belles, Paris 10e) et jeudi 17h-20h à la Bibliothèque Associative de Malakoff (14 impasse Carnot, Malakoff)

Permanences téléphoniques : 24h/24 au (numéro à venir)

Cette permanence a été créée par le collectif anti-olympique Saccage 2024, appuyé par d’autres collectifs comme la Coordination contre la répression et les violences policières Paris-IDF qui font déjà de l’entraide pour faire face à la répression. Cet été s’annonce particulièrement violent : présence policière et militaire multipliée, technologies sécuritaires déployées, nettoyage social... On pense important de renforcer ces espaces de solidarité et de se coordonner, notamment pour faire de l’anti-répression juridique.

Nous proposons donc des permanences physique et téléphonique aux personnes qui vont prendre de plein fouet les conséquences de la tenue des JOP en Île de France.

Vous y trouverez :

 des conseils et un appui juridiques si vous rencontrez des problèmes avec la police ou la justice en lien avec les JOP, c’est-à-dire si vous êtes contrôlé-e et recevez une OQTF, si un-e proche est en garde à vue, si vous avez une convocation par la police ou la justice, si vous avez été victime de violences policières. Des personnes sont formées à l’antirépression et nous sommes en lien avec des avocat-es si nécessaire (les avocat-es sont payé-es par l’aide juridictionnelle ou cagnotte d’entraide)

 des conseils et de la réorientation si besoin en cas de problème en droit du travail à cause des JOP. Des personnes sont formées sur les bases des recours possibles face aux patrons dans l’illégalité, et nous sommes également en lien avec des syndicats.

 de l’écoute et pour celles et ceux qui le souhaitent un relai médiatique (réseaux sociaux et envoi de communiqués de presse aux médias)

 du matériel de lutte : affiches, stickers, tracts, cartes, brochures. Tout est également disponible à imprimer soi-même ici (onglet matériel de lutte).

Cela nous arrange si vous privilégiez les mails (saccage2024@protonmail.com), les SMS (Signal si possible) et les venues aux permanences pour tout ce qui n’est pas urgent. Pour les convocations, les OQTF et IRTF, les gardes à vue, vous pouvez directement appeler le numéro (Signal si possible).

Si vous voulez participer à cette entraide vous pouvez :

 diffuser ces infos autour de vous
 participer à la caisse de solidarité pour l’anti-répression en IDF
 rejoindre les permanences physiques
 être attentif-ves à ce que vous voyez dans la rue :

• si vous êtes témoin d’une interpellation manifestement fondée sur l’apparence physique, essayez de transmettre votre numéro de téléphone à la personne interpellée, vous pourrez témoigner pour elle et/ou la renvoyer vers le numéro de la permanence en cas d’OQTF, IRTF ou de poursuites judiciaires. Vous pouvez aussi lui dire le nom d’un-e avocat-e et son barreau.
• si vous êtes témoin de violences policières : filmez la scène (essayez de demander de l’aide car cela peut être dangereux de le faire seul-e) ; ces vidéos peuvent être extrêmement précieuses pour limiter les violences, ou servir ensuite aux personnes blessées ou aux familles.

Attention : Pas de permanence les 25 juillet et 20 aoutt : uniquement téléphone !