Lien copié !

Cet événement est passé !

Meeting unitaire : armée française, hors d’Afrique !

Documents à télécharger :

retraitarmeeafrique.pdf

Thèmes :
Lutte des classes, travail et internationalisme Lutte des migrant·es et sans-papiers, antiracisme politique, décolonisation

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?

Cet événement est passé
Mercredi 28 février de 19h00 à 22h00,

Où ?
Bourse du travail
Rue du Château d'Eau 75010 Paris

#françafrique #afrique

Il y a un an, le 27 février 2023, Emmanuel Macron annonçait depuis l’Élysée vouloir réformer le statut des bases militaires françaises permanentes en Afrique afin, disait-il, de tenir compte des « bouleversements » et « transformations profondes » auxquels la France était confrontée sur le continent. Entre-temps, le coup d’État au Niger a rebattu les cartes et l’exécutif semble hésiter. Mais que ce projet de réforme aboutisse ou non, nous ne nous en satisferons pas. En quelques décennies, les justifications officielles successives au maillage militaire français en Afrique ont progressivement anesthésié tout débat public. Alors que s’impose l’idée d’une présence « naturelle » et indépassable de nos armées sur ce continent, nous disons à l’inverse :

ARMÉE FRANÇAISE, HORS D’AFRIQUE !

Dans les autres pays où la France conserve une base permanente (Côte d’Ivoire, Gabon, Sénégal, Djibouti) mais également dans les pays voisins, ces mêmes exigences sont portées par un large arc de forces politiques, syndicales ou associatives. Comme elles, nous affirmons qu’il est temps :

 que les bases militaires françaises soient purement et simplement démantelées,
 que les opérations et les ingérences extérieures prennent fin,
 que la coopération militaire et policière avec les régimes autoritaires cesse.

Éclairage de chercheur-ses et journalistes, témoignages de militant-es, prises de parole sur les thématiques suivantes :

 Histoire de la présence militaire française et de la force destructrice des anciennes opérations, avec un lien sur les migrations.
 Échec de la décennie de guerre contre le terrorisme et regain des mobilisations populaires contre la présence militaire française en Afrique.
 Contre-pouvoirs, débat et redevabilité démocratiques sur la présence militaire française en Afrique.

POUR UN RETRAIT RAPIDE D’AFRIQUE DE L’ARMÉE FRANÇAISE
Mercredi 28 février 2024, 19h,
Bourse du Travail, salle Eugène Hénaff
29, Bd du Temple
75011 Paris

Premiers signataires de l’appel à meeting : Artisans du Monde (Paris), ATTAC, Cases Rebelles, CADTM France, CEDETIM, CGT, Coalition internationale des sans papiers et des migrant.es, Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, Confédération Paysanne, CORENS/CIBELE, CRID, DIEL, EELV, Ensemble !, FASTI, FIDL, FSU, LP UMOJA, Mouvement pour une Alternative non Violente, MRAP, Mwasi, NPA, PCF, PEPS, Poing Levé, Rejoignons-Nous, Révolution Permanente, RITIMO, Sawtche, Survie, Union Syndicale Solidaires.