Lien copié !

Cet événement est passé !

Les Jeux olympiques, « une chance pour le 93 » ? Et exigeons l’exclusion de l’État génocidaire

Documents à télécharger :

tract-jo-censure.pdf

Thèmes :
Lutte des migrant·es et sans-papiers, antiracisme politique, décolonisation Éducation populaire Lutte pour la protection de l’environnement, écologie Lutte des classes, travail et internationalisme Surveillance, répression, libertés, technopolice

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?

Cet événement est passé
Vendredi 21 juin de 12h30 à 14h30,

Où ?
Immeuble Colombe
Tunnel de Bobigny 93000 Bobigny

#JO #JO2024

Débat ouvert à tout le monde

Événement mondial et grande fête du sport, les JOP suscitent des questions sociétales fondamentales mais très peu de débats en Seine-Saint-Denis. Venez débattre des racines et des conséquences de ces JOP sur l’environnement, le logement/l’hébergement, l’emploi et le contrôle policier.

En présence de Jade LINDGAARD, journaliste à Mediapart, qui présentera son livre : « Paris 2024, une ville face à la violence olympique ».

Action syndicale :

Nos conditions de travail en mode dégradé pendant les JO nécessitent une prise en compte immédiate par notre administration ! Le syndicat SUD a déposé un préavis de grève voté lors de l’AG du 23 avril 2024 et reconductible à compter du 1er juin 2024 avec les revendications suivantes :

 des directives claires sur l’organisation du travail pendant les JOP (temps et horaires de travail, pose de congés, repos compensateurs, habilitations pour se déplacer, temps de transport domicile/travail, télétravail),
 la rémunération des heures supplémentaires et le versement de primes,
 l’information quant à la délocalisation ou fermeture de certains services départementaux pendant les JOP,
 l’égalité de traitement avec la fonction publique d’État et les mesures prises par le ministre de la Fonction publique.

Le syndicat SUD, au même titre que son Union syndicale Solidaires, dénonce la participation de l’État d’Israël aux JOP alors que cet État pratique un génocide à Gaza. Nous souhaitons que l’employeur, organisateur des JOP, se positionne pour l’exclusion de l’État génocidaire, il est encore temps.