Lien copié !

Conférence gesticulée "Ce que parler veut dire... quand nos silences sont porteurs d’Histoire"

Thèmes :
Éducation populaire

Type d'événement :
Réunion publique

Quand ?
Le 8 juin de 19h30 à 22h

Où ?
La Fabrik Coopérative
23 Rue du Docteur Potain, 75019, Paris, France

"Quand nos silences sont porteurs d’Histoire", de Sarah N.
Horaires : 19h30 - 22h
Prix libre (conseillé 5-10 €)

C’est quoi une conférence gesticulée ?

Mélange de tranches de vie, de savoirs froids, d’anecdotes et d’analyses personnelles, la conférence gesticulée est un format qui se veut simple, radical et percutant. Elle est (presque) toujours le fruit d’une remise en perspective profonde et d’une urgence à dire.

Véritable outils d’émancipation et d’éducation populaire, elle est aussi une affirmation de notre légitimité à nous réapproprier la parole publique.
Parfois drôle, souvent émouvante, elle nous invite à partager un regard sur la société et à envisager des solutions collectives.

Descriptif de la conférence gesticulée :

Cette conférence raconte le rôle du langage en politique et le pouvoir des mots bien choisis à créer des représentations figées. De ses études à Sciences Po Paris, cette fabrique des élites politiques, à son expérience d’enseignante dans un service public rongé par le néolibéralisme, la gesticulante décrit la place du langage dans les mécanismes de distinction et de reproduction sociale.

Et si la vraie politique, c’était donner de la voix à nos petites histoires, ces annexes de la grande Histoire ? En cherchant à comprendre pourquoi l’histoire familiale de l’immigration ne s’est pas transmise dans sa famille, Sarah décrit ces processus sur le temps long par lesquels on crée des inaudibles. Elle met en avant nos identités complexes, le temps d’un récit, en faisant se rencontrer des vécus d’enfants de banlieue parisienne, d’hier et d’aujourd’hui, issus de l’immigration.

Toutes ces petites histoires qui appartiennent à une Histoire collective.

Réservation conseillée ici

Sur Internet : "Ce que parler veut dire..."

Sur Facebook